Hameau Le Cros – Le puy en Velay : 18 km

Classé dans : Via Lugdunum | 0

La veille pas trop le moral…je rentrais.Mais quand Saint Jacques ne veut pas…

Ce matin après la mise en place d’un bon strapping, la prise d’un Daffalgan et d’une poche de thé bien chaude et bien sucrée…suis sur le chemin tôt, très tôt..C’est beau , c’est magnifique, fait froid mais j’aime cette nature.Bye Bye l’été bonjour l’automne…

Et j’arrive sans problème à Saint Paulien vers 8h.

Et je  passe vite devant Polignac, cité fortifiée  …pas le temps. 

 

Mon objectif était une messe au Puy en Velay…à 10h30…

Pari tenu, j’ai galopé et suis arrivée à l’heure et même en avance.

Je l’ai mon salve regina.

Et après tout s’enchaine à merveille. Un car qui me ramène à la gare de Saint Etienne Chateaucreux car il n’y a plus de train direct pour Lyon.

Encore une rencontre d’exception dans ce car…Micheline…ancienne libraire…Suisse…je n’ai pas vu le temps passé…Je garderai cette complicité dans mes souvenirs. Merci pour le livre, j’ai hâte de le lire.

A 16 heures , j’étais à la maison…pleine d’énergie, de bonne air, de bonheur.

La vita e bella !

 

 

 
  • Usson en Fôret
  • A Pomtempeyrat
  • Chemin Cesar
  • traversée périlleuse
  • traversée nature
  • A Monredon

Ussons en Forez- Hameau Le cros: 30,2 km

Classé dans : Via Lugdunum | 0

Après la nuit passée chez Marcelle, me voilà repartie sur le chemin presque requinquée.

Un petit manque de sommeil quand même dû au détecteur anti fumée qui stridait régulièrement son alarme de piles usées. Marcelle l’avait identifié ce bruit mais sans définir sa provenance : souris coincée, bestioles….au petit matin, eureka ! Tout le monde pourra dorénavant dormir en paix…j’ai quand même passé un agréable moment.

C’est à Usson en Forez que je redémarre ma journée ( 9h10). Passage à la boucherie pour mon pique-nique…hum, cette petite tourte au foie gras…

J’ai le pas lourd. Je sens que je traine. Le soleil dans les yeux, je me trompe plusieurs fois de chemin…je me tords les pieds…cela n’est pas mon jour…et je sais que j’ai 30 km à faire. J’ai téléphoné à quelques gîtes à des distances que je sentais accessible mais ils sont fermés. La saison est finie et malgré un temps magnifique, un automne flamboyant…pas de pélèrins…

Et puis après Usson, je glisse, je m’affale….rien de grave…mais le genou est douloureux …si seulement je n’avais pas oublié mes batons !C’est régulier, je me casse la figure régulièrement que je marche sur le chemin ou en ville…

11h15 : Pontempeyrat. Je devine au loin un beau viaduc férrovière. Petite pause chez la charmante boulangère qui m’offre un café. Et je repars.

A 14h20, j’ai fait 17 km , je m’arrête près d’un ruisseau pour grignoter.Je marche doucement mais je marche…

C’est beau et je profite…A Montredon, je demande mon chemin pour une ultime fois et apprends que je ne suis pas encoure rendue. Une gentille dame me conduira au gîte

C’est 18h30 …genoux douloureux…j’arrête…et cherche un taxi…

Demain, c’est dimanche…il n’y a pas de taxi…je n’ai pas de choix, il faut continuer…l’étape était magnique comme les autres.

 

 

Saint Georges- Haute -Ville à Montarcher :19,8 km

Classé dans : Via Lugdunum | 0

La veille, j’avais pris soin de réserver. Beaucoup d’accueils sont fermés en cette fin d’octobre.
C’est Marcelle qui m’accueillera et qui viendra me chercher soit à Montracher soit à Usson , on verra ma forme…

Aujourd’hui , grande forme. L’automne est là et je me régale.Je pars à 9h.
Le chemin est physique . Petite grimpette dés le matin.

Montsupt

C’est vraiment une splendide promenade essentiellement sur des chemins.
On commence par La Chapelle Montsupt du 12ème et une très belle vue.

Saint Jean – Soleymieux

 11h30, j’arrive à Saint Jean de Soleymieux avec sa jolie église et sa crypte en sous sol.

Mais que vois-je? Un bistrot! Chouette un petit café bien chaud et des gens pour parler . Oui en effet , ne partez pas sur le chemin de Compostelle , enfin cette portion, pour rencontrer des gens, parler en marchant pour oublier les kilomètres … Il n’y a personne … Pas bavard dans le bistrot non plus … Vous allez où? Me demande un gentil monsieur … Montarcher ! Bon courage madame bon courage bon courage … Bon je suis prévenue .

Marols

Quand je quitte le bistrot, il est midi et les cloches sonnent à toute volée pour célébrer …. Ma connerie peut-être ! 10 km dans une forêt majestueuse certes avec un vent glacial , un tapis de feuilles qui me faisait tordre les pieds, une grimpette sur 10 km, avec le vent sifflant dans les arbres qui au début me faisait penser à un bruit d’autoroute … Il n’y a pas d’autoroute , il n’y a plus de civilisation , il n’y a que moi , les arbres qui me parlent et je rigole bien… Toute seule !Je me dis vivement mon thé bien chaud à Montarcher , village remarquable que dit mon guide.Mais avant, je traverse Marols. Pas un chat!

A Montarcher pas de bistrot ! Église ouverte! Pas un chat dehors pour dire bonjour! Il neigeote, le vent souffle fort…Et Marcelle va me sauver. Je vais lui tenir le crachoir jusqu’au soir car demain 30km d’abstinence logorrhéique !

 

Hébergement: Gîte les trois chats

Marcelle c’est the place to be quand on marche sur le chemin. J’aime sa maison qui sent bon le bois, sa jolie chambre d’hôte avec son édredon rouge et sa couverture en crochet blanc.
Son bon repas…Son vin de noix maison, son gratin de Mona Lisa, sa courgette farcie , sa bonne salade de fruit…

Elle lit les mêmes livres que moi! Tesson, Rabhi..

On se sent bien chez vous.., merci Marcelle

 
 
 

Saint Galmier – Saint Georges- Haute -Ville : 22,5 km

Classé dans : Via Lugdunum | 0

La nuit a été douloureuse . Le dos, les jambes bref à 6h j’arrêtais tout et rentrais chez moi!
Mais après un bon petit déjeuner , des essayages de chapeaux… Au prochain mariage j’irai emprunter une de ces belles capelines…
J’allais plutôt bien .
Marie Claude m’a dit de prendre un raccourci mais je me suis perdue !
Il était 11h quand j’ai quitté Saint Galmier ! Petit tour à l’intetmarché, papotage…. Vous faites le chemin …oui oui je vais au Puy! Je n’ai pas rajouté au Puy pour chanter le Salve Regina qu’on ne chante plus à Lyon et qui me donne la patate !

On longe la Loire, on traverse une plaine , on longe le canal du Forez .C’est tout riquiqui…

13h , je suis à Azieux . J’ai parcouru 13,4 km Pas de bistrot, pas de menu pèlerin requinquant … Je grignote un truc …je suis impressionnée par le silence !je traverse des lotissements , des villages mais il n’y a pas de bruit. Pas de télé hurlant, pas d’enfant jouant , pas de personne s’engueulant… Le silence !
Pour vous dire , entre nous c’est pas top! Mais le chemin c’est ainsi …
Au loin se dessine Saint Romain le Puy … Hum… Le bon coca au soleil dans ce beau village !
La source Parot à l’entrée… Ouais … On passe vite … Je pense à toi Muriel et t’envoie mille pensées positives … Pas de bistrot..,a 15h20 je suis arrivée à saint Georges Haute Ville au gîte communal .
Il y a un bistrot
Le maire m’accueille.
Bravo Monsieur le Maire. Votre gîte est formidable.
Beaucoup devrait s’en inspirer.
7h30 : je me couche. Pas de télé , pas de réseau!

 

 

  • le soleil se lève
  • la rosée s'accroche
  • la coquille rassure
  • le brouillard se dissipe
  • apparait le soleil
  • sur le chemin
  • bientôt saint Galmier

Thurins- Saint Galmier: 33,7 km

Classé dans : Via Lugdunum | 0

Je suis partie un mercredi matin …un bus m’a conduit directement à Thurins.
C’était à peine 8h ! Et à 8h , il fait encore noir… Pas tout à fait noir mais presque.
De toute façon mon euphorie , mon enthousiasme est là !
Le brouillard rend ces premières heures surréalistes. J’entend la rumeur de la ville mais je suis dans la campagne.
Je découvre ce chemin. Superbe! Mais physique !
Pas une âme ! Arrivée à 12h30 à Saint Symphorien sur Coise! C’est jour de marché! Il fait chaud et me serais bien offert un coca bien frais sur la terrasse d’un café! Pas de bol, il n’y en a pas ! Je monte à l’église , pas de bol elle est fermée ! Dommage !

J’ai prévu d’aller coucher à Saint Galmier.
Un accueil jacquaire ! C’est la première fois que je teste ce type d’hébergement .
Il fait très très chaud . Je n’ai pas trouvé de point d’eau pour me ravitailler ! Et en plus j’ai le ventre vide car je n’ai pas trouvé le bistrot avec son menu pèlerin qui va bien et qui requinque …
C’est joli ce chemin sur ces petites routes mais pas un chat! Pas un bruit! Cela vous donne la sensation d’être un rescapé de la fin du monde.
Avec du recul , je pense que j’aurai du m’arrêter à Saint Denis sur Coise. Par hasard , j’ai mendié mon eau dans une ferme . Des gens tellement gentils . La prochaine fois je m’arrêterais chez Michel et Cecile …
Saint Galmier . Passage à la merveilleuse église et direction chez mon hôte … Encore un kilomètre de l’église . Les plus difficiles … 34 km dans les pattes …les pieds en compote , des douleurs de partout….
Et puis comme d’habitude la magie du chemin.. Marie Claude qui nous accueille comme un membre de sa famille. L’impression d’être dans la famille, une maison magnifique , une hôtesse de charme et de goût … Des intentions qui débordent de gentillesse, une rose de son jardin, de la Badoit de la source, une soupe maison et du jambon à l’os du boucher , des haricots frais..,,,merci Marie Claude pour tout!

 

 

  • saint Irénée
  • saint Irénée
  • Saint Irénée

Lyon -Thurins : 23 km

Classé dans : Via Lugdunum | 0

C’est une étape que je fais régulièrement pour m’entraîner .
De son domicile , se mettre sur le chemin a quelque chose de magique comme si le pèlerinage ne s’arrête jamais !
Il me semblait que le mercredi , il y avait une messe à Saint Nizier pour les pèlerins . J’irai me renseigner …
En une journée , on découvre Saint Irénée et sa belle églises orientale toute ronde, le fort de Sainte Foy, ces belles maisons , puis les aqueducs . On descend puis on monte sur Chaponost , on traverse le Garon, les arbres fruitiers de Thurins au Printemps… Puis on reprend son bus au rond point et vous aurez fait une vingtaine de kilomètres.
Pour les plus pêchus , Saint Martin en haut rajouter 10 km soit vous reprenez votre bus soit vous couchez sur place!