Étape 18: Lauzerte-Moissac

Classé dans : Via Podiensis | 4

Très bel accueil du camping le grenier des cœurs.
Nous avons planté notre tente entre des yourtes.
14 euros l’emplacement pour 2. Sanitaires vieillots mais propres. Repas frugale.
Le sac de Margaux trop lourd, nous avons utilisé un service de portage de bagages. Cela soulage quand on est fatigué !efficace les transports Claudine.
7 euros le service!

Le chemin est très beau, varié.nous passons devant de belles chapelles du 12 ème.
Margaux boitouille. Elle est en basket!
Je ressens une douleur au pied! Bizarre! Je me croyais vaccinée.
Traversée d’un village pas trop chouette: Durfort Lacapelette. En fait l’étape va être moins agréable à partir d’ici.
Malgré les beaux platanes qui longent la départementale, probablement les marques du passage des troupes de Napoléon ( à vérifier dès mon retour), l’étape va se terminer en calvaire. Du goudron, de la route et une interminable entrée dans Moissac.
Mais quelle récompense une fois arrivée, une merveilleuse abbatiale.
Le gîte La petite Lumière , tout en haut de la ville, nous accueille et nous posons notre tente dans leur jardin
Quelle belle vue! Fantastique accueil comme on les aime.

Cela sera ma dernière étape.La suite l’année prochaine.
J’aurai parcouru 400 km. Il m’en reste 317 pour finir la voie Podiensis.
Mes devoirs familiaux m’appellent. Je pense que Moissac est une belle fin d’étape.