De Montverdun à Saint Georges Hauteville

Une étape en demi-teinte: au petit matin , je découvre que l’on m’a piqué mes belles chaussettes Monet anti ampoules, encore un truc de fou!

chaleur accablante pour ce mois d’octobre, beaucoup de goudron et de traversées de lotissements. C’est une étape de transition qui nous permet néanmoins de découvrir de belles choses.

En bref,

Somptueux lever de soleil sur le prieuré de Montverdun. Lieux exceptionnel, photogénique, romantique et sacré. Dans l’église se trouve les reliques de Saint Porcaire , Saint qui combattit les sarrasins et qui se fit énucléer à la fin de sa vie. Saint Porcaire, Saint Jacques le Matador.. on est bien sur Compostelle!

Puis le chemin surplombe la Loire que nous distinguons de temps à autre.

On passe par Champdieu où l’on découvre encore un patrimoine roman plutôt cistercien, avec une belle crypte

En direction de Montbrison, le chemin est beau malgré un soleil de plomb.

L’arrivée sur Montbrison ,fastidieuse , à 14h un samedi , nous n’avons pas trouvé de restaurant ! Personne ne voulait nous servir. On atterrit par hasard au monastère des Clarisses qui nous offre le café, du repos et des prières…

merci à sœur Geneviève pour son accueil.

Du coup, on est au taquet pour finir l’étape.

L’étape aurait dû faire 25 km selon le guide. Le GPS en indique plus de 27!

Et puis mince pour mes belles chaussettes , elles vont me manquer!

On avance.

De St Jean-St Maurice à Pommiers en Forez

Encore une très très belle étape de 23 km, en haut d’un plateau dominant Roanne.

Départ du joli gîte de St Jean- St Maurice, tranquille…Temps doux .

Belle église romane, belle peinture de Saint Jacques… petit doute sur son authenticité !

Petite aventure qui m’a sidérée: la visite de  la jolie église effectuée, notre compagnon de chemin, Christophe, qui avait laissé ces bâtons de marche à l’extérieur ne les retrouvent plus… ils avaient disparu ! J’ai pensé que quelqu’un de bien attentionné pensant qu’un pèlerin distrait les avaient oubliés les auraient  éventuellement re-déposés au gîte….non…par contre Margaux, ma fille, les repèrent au fond d’une espèce de cave…quelqu’un les avaient jetés…un truc de malade qui nous a bien occupé l’esprit toute la journée.

Et puis on longe la Loire, ce qu’il en reste !

La sécheresse fait des dégâts, les vaches n’ont plus d’herbe!

Les chemins sont magnifiques !

La voie de Cluny est magnifique.

Nous sommes à Pommier en Forez au gîte communal avec Christophe avec qui nous avons marché aujourd’hui.

Saint Romain la Motte – Saint Jean -Saint Maurice

Encore une longue étape pour aller coucher au gîte communal à 10 euros!

Je suis conquise par ce chemin que je trouve riche en patrimoine jacquaire, magnifique par ces paysages. Une vraie révélation.

En bref :

De beaux chemins malgré la sécheresse

De belles églises comme celle de Saint Haon le Chatel. Coup de cœur pour ce village un tantinet touristique et trop astiqué

Ou celle de Saint D’André D’Apchon

Ou cette petite église Romane de Saint Jean le Puy

Puis le chemin passe par les coteaux roannaises. La vue aurait pu être belle mais le temps très bouché.

Ce soir, on dort au gîte communal de Saint Jean Saint Maurice après 27 km voire plus. Casse croûte au restaurant avec Christophe pèlerin avec qui nous partageons la chambre, dégustation de cette fameuse côte roannaise qui me fait penser au Beaujolais… je n’aurais pas su faire la différence!

Nous pensons à vous tous, dans chaque petite église que nous rencontrons, une petite prière vous est destinée.

J’ai beaucoup de difficultés à écrire mes articles pour vous faire partager mon chemin… désolée si les photos sont trop grandes ou mal disposées.

Charlieu – Saint Romain la Motte

Finir ce que j’ai commencé en juillet, cette si belle voie de Cluny .

En compagnie de ma fille cadette, un petit aire de Compostelle 2016.

Le temps a brusquement changé passant d’une chaleur caniculaire à un froid vif.

L’étape fût belle. L’automne arrive.

Arrivées à 8 h à Charlieu, déposées comme des princesses par mon gentil mari, nous avons démarré réellement une heure plus tard après avoir cogné à la porte du presbytère en vain pour avoir un tampon pour notre créantiale.

Tout est fermé à cette heure!

Pour faire bref: une étape de 27 km facile et déroulante. De beaux chemins , de beaux paysages. J’ai aimé le petit port à Briennon, l’abbaye de la Bénisson-Dieu, les belles maisons dans lesquelles j’imaginais ma tribu.

Nous couchons au gîte communal de Saint Romain la motte. Juste parfait.

Église de Charlieu

Voie verte entre Charlieu et Briennon
Voie verte entre Charlieu et Briennon

 

Port de Briennon

Abbaye cistercienne La Bénisson-Dieu
Abbaye cistercienne La Bénisson-Dieu

 

De beaux chemins, de beaux villages.

Pendant ces quelques jours, je vous porte tous dans mes prières.

Merci à mon mari de me laisser partir