Monte do Gozo- Santiago

Classé dans : blog sur mes chemins | 0

C’était une bonne idée de dormir à moins de 5 km de mon objectif… et malgré ces baraquements vétustes , alignés, remplis de pèlerins venant de l’est… Polonais, lituaniens, allemands ….je me suis sentie bien…. à la tombée de la nuit , j’ai entendu des cantiques…. peut-être un salve Regina…. je me suis effondrée malgré ce matelas défoncé…. purement accessoire…le matelas…. pas le Salve

Aujourd’hui, nous sommes le 6 octobre…. Saint Bruno…. je l’avoue j’ avais oublié, oublié la date…. sur le chemin , je perds mes repères temporels…. Saint Bruno est un grand Saint…. mon mari un super mari! Peut être un saint!

6h 40 …. réveil…. dans le noir, j’essaie de récupérer mes affaires, mon sac à dos , traverse un dortoir et tente un petit café à l’eau. 7h30 je suis sur le chemin. Je me réjouis de cette petite heure de marche solitaire dans le noir, mon téléphone me servant de torche!

En fait , je ne suis pas la seule à avoir eu cette géniale idée…. dans un silence monacal, les pèlerins du monde entier marchent en silence, tel le moine aux laudes…. sur ce chemin millénaire.

Pour celui qui n’a pas fait ce pèlerinage, pour celui qui n’a pas de sensibilité historique, pour l’agnostique, celui qui ne croit en rien…. difficile d’expliquer…. l’émotion… le septième ciel, l’orgasme du marcheur, les ocytocines à leur paroxysme …..rien à dire… en photos, cette folle journée …

Dans la nuit, Santiago
Le grand séminaire…. on y est
Et voilà, la place …

Et on se plante là…. on ne dit rien…. en principe on va déambuler dans la cathédrale. On ne peut pas car elle est en réfection. On va embrasser Saint Jacques… j’irai en priorité prier la sainte vierge…

Et puis je me plante à une terrasse de café. Tomas me rejoindra ….

Il m’est arrivé une drôle d’histoire. Tomas, compagnon du primitivo, en fut le témoin. En 2016, j’ai rencontré un pauvre gars sdf , Yurgen d’Allemagne. Il faisait la manche et lui ai donné un peu de sous…. avec ma fille nous l’avons rencontré à plusieurs reprises sur la voie Podiensis. Et à plusieurs reprises, j’ai essayé d’´être généreuse…. De retour en 2017 sur le chemin , avec mon mari…. je le. croise aux Sauvages…. je le reconnais , le lui dis mais il me dit ne pas me reconnaître. À Aumont sur Aubrac, nous retombons sur lui…. me demande de l’argent, me joue un aire de flûte …. puis me dit qu’il ne se souviens pas de moi …. mais de ma jolie fille … oui! …. 6 octobre 2019, à la terrasse d’un café…. voilà mon sdf qui surgit devant moi…. je m’enfonce dans ma chaise, me fait invisible… non il m’a reconnue , semble être content de me voir, me raconte sa vie…. ses difficultés…. il me dit au revoir après quelques sous …. tu as changé de partenaire me dit il ? Alcoolique avec une mémoire d’éléphant !

Moi, Catherine, Tomas, Sylvia, Thomas et Borja

Ce soir , on ira manger des tapas. Sylvia connaît L’Adresse…. Petisco.. je me régale …

On finira dans un autre restaurant…. et quel plaisir de retrouver les québécois Normand, très émotionné d’avoir réussi et Pierre…. je suis bien contente car je les avais perdus..

Je finis cet article en mentionnant la super alberge dans la rue de l’office de peregrinos… km O … perso j’ai apprécié les petites boites ( pour ne pas dire box ) , le jardin au soleil, les draps, cuisine, lave linge sèche linge… .. 24 euros…. parfait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.