Le camino primitivo : Oviedo

Classé dans : blog sur mes chemins | 2

Et me voilà… sur le chemin…. et quel chemin… le chemin primitif… le camino primitivo…

En dessous le camino primitivo au dessus le camino norte

Le camino primitivo est un pèlerinage en soit. Il part d’une ville possédant de saintes reliques et arrive à une autre ville possédant également de saintes reliques . Le camino primitivo va traverser les Asturies pour rejoindre le camino frances ( le chemin français) en Galice. Environ 300 km de montées et de descentes…

Nous sommes le 23 mai 844, l’Espagne est musulmane et Ramire 1er, roi des Asturies, bataille contre les musulmans. Il va faire un rêve… lui , surmontant un cheval et coupant les têtes des Maures… et voilà, la légende de Saint Jacques le Matamores était née ….le lendemain, c’est la bataille de Clavijo! Les Asturiens gagnent… Oviedo, capitale des Asturies va devenir un foyer culturel et artistique..

Alphonse 1er et ses successeurs vont développer le pèlerinage pour des raisons politiques évidentes … à l’époque la chrétienté était tournée essentiellement vers Rome et Jérusalem. Alors une ouverture vers l’Ouest, cela permettait de développer les échanges économiques et de rééquilibrer les pouvoirs.

Ramire 1er

Ceci dit , pour attirer du monde, il fallait bien construire de belles choses! Et puis de les remplir de saintes reliques ! Oviedo, c’est la totale : un suaire , comme à Turin, des morceaux de la Sainte Croix… l’ensemble conservé dans l’arca Santa qui selon la légende provient d’une ancienne caisse en bois ,une arche ,se trouvant à Jérusalem….

Au moyen âge, ces reliques étaient vénérées. Les pèlerins faisaient un détour à Oviedo ! Enfin , pas tous!

Quien va à Santiago y no va à San Salvador visita al criado y déjà al Señor.

celui qui va à Saint Jacques sans aller à Saint Sauveur rend visite au serviteur et délaisse le Seigneur.

Ceci étant dit,Oviedo est une belle ville.

Je me suis donc rendue à San Salvador.. je pensais voir une foule de personnes en dévotion … un peu comme à Lourde ! Non , rien… on paie pour aller prier devant ces reliques précieuses.. on visite un musée, un cloître. on manipule un tableau numérique didactique pour bien comprendre le suaire… bref il faut que j’arrête de me faire des idées sur la sacralité de mon Eglise !

Néanmoins, l’ensemble est beau. Le musée est beau … je realise mieux maintenant une expression …. des airs à la mater dolorosa

Mater très dolorosa

Et avant de commencer de marcher, je m’étais dis un petit couvent de bénédictines seraient formidables… Pas franchement un bon plan! À 50 euros la nuit,toute seule dans cet immense couvent, les sœurs sont cloîtrées donc impossible de parler avec elles..ou de partager un peu de leurs vies.. mais une belle messe par contre, de beaux chants salvateurs..

Le couvent

2 Responses

  1. Christine Chateau

    Bravo Isabel , tu es repartie , bon courage !
    Et ménage quand même ta cheville !
    J’espère que tu as pu profiter de tes petits
    Carte bien reçue
    Vous allez nous manquer ce week-end !!
    Bien amicalement

    • isabel

      Merci Christine pour tes petits messages d’amitiés…J’ai bien pensé à vous tous pendant cette marche ….j’embrasse toute la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.